Sur les traces d'un sage

                   Albert Kahn fut un de ces Hommes qui crut en une paix universelle, un esprit de fraternité, une concorde et une harmonie humaniste. C'est pourquoi il décida de créer, à visée symbolique, à partir de 1895 des jardins de tous les horizons, commençant par un style français. Peu à peu, d'autres types de jardins vinrent enrichir le parc de Kahn : un jardin anglais, un jardin japonais, une forêt vosgienne... Cet homme hors-du-commun avait donc fondé un parc à la fois charmant magnifique. Si la musique, la peinture sont des arts, le jardin, rencontre fondamentale entre l'Homme et la Nature, en est un également. C'est le cas du jardin d'Albert Kahn, par la beauté de ses plantes, la richesse de sa nature, le raffinement, l'élégance, le côté sauvage, les couleurs éclatantes ou les sous-bois embrumés, les carpes qui glissent entre les nénuphars, le classicisme reposant du jardin français qui encercle l'orangerie, la douceur de l'eau qui se promène dans la sobriété toute japonaise. Il n'est pas étonnant de savoir que le grand poète indien Rabîndranâth Tagore s'est lui-même, grand ami d'Albert Kahn, rendu dans les allées de son parc. Dans son œuvre majeure, Le Jardinier d'Amour, celui-ci écrit : « La joie est frêle comme une goutte de rosée, en souriant elle meurt. » Je trouve que cette jolie et profonde prose, si poétique, correspond à merveille à la délicatesse du jardin japonais et au sentiment qu'il nous inspire. La joie, véritable, celle du bonheur, qui n'est guère un instant de plaisir bien vite estompé, non, c'est cet état de quiétude dans la paix et l'harmonie avec soi-même. C'est à mon sens, à l'image de ce jardin japonais, qui est tout en mesure, en riche sobriété, en légèreté par l'onde, soufflée par le vent, parfois. Il est la matérialisation de cet état de joie : et pour l'avatar de la quiétude qu'il représente, et pour sa légèreté.
                                                                                        B. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire